LE TRANTRISME

sexo.jpg

En Occident, grâce à l’arrivée des pratiques spirituelles orientales depuis la deuxième moitié du XXe siècle, des centaines de milliers de personnes ont découvert la méditation et le yoga, mais aussi ces points de vue inattendus sur la sexualité. La pratique d’une sexualité sacrée pourrait participer à la transformation intérieure capable de mener à « l’Éveil », un état transcendant permanent. De plus, ces pratiques permettraient de goûter des sensations physiques également « extatiques ».

Dans le tantrisme, la maîtrise de l’énergie constitue une véritable alchimie intérieure. Grâce à l’excitation des sens, l’activité amoureuse est la mieux indiquée pour mener à « l’Éveil ». Mais en aucun cas, l’homme ou la femme ne doivent perdre leur fluide sexuel. À ce titre la jouissance ne doit pas être synonyme d’éjaculation pour l’homme. Plus sûrement, cette capacité est atteinte par les pratiques du yoga. Voici quelques exercices pratiques à faire seul :

1) méditation sexuelle

Placez-vous seule dans votre chambre. Allumez des bougies et de l’encens. Allongez-vous nue et commencez la respiration pranayama (ci dessus). Une fois détendue commencez à vous masturber. Relaxez-vous et sentez seulement la sensation de votre main sur votre sexe. Ne tombez pas dans vos fantasmes habituels. Sentez juste votre propre main vous donner du plaisir. Relaxez-vous et respirez tandis que votre désir se développe. Si vous sentez que vous êtes au bord de l’orgasme, arrêtez de bouger votre main et respirez profondément. Essayez de rester excité, mais n’ayez pas d’orgasme, restez sur le bord de la falaise pendant au moins 28 minutes. Si vous avez un orgasme avant les 28 minutes, laissez votre énergie se propulser dans votre imagination aussi longtemps que possible.
Maintenant que vous savez vous maîtrisez seule vous pouvez maintenant pratiquer des exercices en couple. Mais là encore les amants doivent pratiquer quelques rituels pour favoriser leur entrée dans un état de communication profonde. Il faut pour cela :
• Aménager « l’espace sacré » avec, selon ses préférences, de l’encens, quelques tissus drapés, de l’éclairage indirect, des chandelles, un bol de fruits, etc.
• Faire sa toilette avec soin. Utiliser quelques gouttes de parfum à différents endroits du corps.
• Rencontrer l’autre par une salutation lente, les yeux dans les yeux, pour dire que l’on est, l’un et l’autre, disponibles, ouverts, respectueux.
• Établir le contact physique par une longue étreinte, sans gestes sexuels, une étreinte aimante, à l’écoute de ses sensations et des manifestations de l’autre.
Les partenaires peuvent ensuite s’adonner à toutes sortes de caresses, de jeux dont l’objectif est d’éveiller les sens, d’accroître l’intimité, de découvrir l’autre.

Voici quelque exercices à pratiquer en couple.

2) la danse authentique.

Vêtu d’un vêtement léger, chaque partenaire danse à tour de rôle pour l’autre (chacun aura choisi une musique d’environ 10 à 15 minutes qui l’inspire). L’idée n’est pas de faire une jolie présentation ou d’aguicher l’autre, mais de bouger d’une manière qui correspond à ce que l’on ressent à ce moment-là.
Il faut laisser l’énervement s’apaiser graduellement, bien respirer, permettre à la musique de résonner dans le corps. On habite sa danse au point d’emplir la pièce… On peut pousser des sons ou chantonner, fermer les yeux ou regarder son partenaire. Le rôle de l’observateur est d’être totalement attentif à la danse de la personne bien-aimée. À la fin, l’observateur accueille son partenaire, la serre dans ses bras et le remercie. Puis danse à son tour. Par la suite des étreintes sensuelles pourront mener à faire l’amour, d’une façon renouvelée.

3) respiration inversée.

Cet exercice amène une profonde intimité qui peut préparer à avoir une relation sexuelle d’une intensité très particulière. Les deux partenaires s’assoient face à face en demi-lotus et, légèrement penchés vers l’avant, collent presque leur bouche l’une sur l’autre. De façon continue, pendant que l’un inspire, l’autre expire, chacun respirant l’air de l’autre. Les respirations sont lentes et profondes, et les partenaires demeurent détendus. L’exercice peut durer une quinzaine de minutes. Après un certain temps, à mesure que les respirations se synchronisent naturellement, il est possible de sentir qu’on ne devient qu’un seul souffle. Chaque partenaire peut même imaginer que sa propre expiration descend jusqu’au sexe de l’autre et le stimule, et qu’il laisse ensuite le souffle de l’autre le pénétrer et venir stimuler son propre sexe.



UN POINT C’EST TOUT !

psyco.jpg

 Nous vivons dans une société où tout va très vite et où nous décidons finalement de très peu de choses. Vie privée, vie professionnelle, nous sommes constamment sollicitées et nous avons souvent tendance à trop accepter, il est parfois important de savoir dire NON pour le meilleur et pour le pire…

Dire non peut générer deux peurs, paradoxales en apparence. On peut éprouver l’une, l’autre ou les deux. Dire non nous confronte d’abord à la peur du conflit. On n’ose pas imposer son avis par peur d’être jugé, ou de subir une grosse colère. Dans ce cas, oser dire non impose de surmonter sa timidité pour s’affirmer. La seconde peur est la peur de blesser. On n’ose pas dire non par peur que nos mots soient trop abrupts, qu’ils soient mal formulés. Entre ces deux peurs, la marge de manœuvre est restreinte. Dans tous les cas, c’est la confiance en soi qui permet de s’affirmer sans blesser.
Attardons-nous d’abord sur la peur de la confrontation. Comment franchir le pas et oser ?

Apprendre à mieux s’écouter

Pour pouvoir choisir entre oui et non, il faut d’abord savoir ce que vous voulez ou ne voulez pas. Apprenez à vous écouter AVANT de répondre à une demande.
Est-ce que le service demandé vous dérange ? Est-ce que vous aurez le temps de vous y consacrer ? Est-ce que vous considérez que cette demande est abusive ? Prenez tout le temps nécessaire pour répondre mentalement à ces questions. Cela évitera que vous ne disiez oui, et que vous ne le regrettiez après, ou l’inverse.
Travailler
sa confiance en soi
Une fois que vous savez ce que vous voulez, il n’y a plus qu’à trouver le courage de le dire. Plus facile à dire qu’à faire. En réalité, la confiance en soi joue beaucoup dans l’affirmation de soi. Et cette disposition à respecter ses propres valeurs à travers ses actes s’acquiert avec le temps, petit à petit, grâce à une pratique quotidienne.

Négocier
un compromis

Si la demande ne vous convient pas entièrement, vous pouvez négocier un compromis. Mais attention, ne faites pas un compromis parce que c’est plus facile que de dire non. Il faut un compromis acceptable par TOUTES les parties. Si le compromis ne vous convient toujours pas, ne l’acceptez pas.
Le compromis permet de s’ouvrir à l’autre, d’accepter ses ressentis et opinions, tout en se respectant soi-même.

Voici également ce qu’il faut bannir pour oser dire Non :

Ne vous justifiez pas

Il n’y a aucune raison d’expliquer à l’autre votre refus. Lorsque vous dites non, vous avez de bonnes raisons. En vous justifiant interminablement, est-ce que vous n’essayez pas de vous convaincre vous-même plutôt que votre interlocuteur ?
Si vous le souhaitez, vous pourrez tout de même expliquer les raisons de votre refus. En particulier si la demande était vraiment importante, comme une demande en mariage… Mais prenez le soin de séparer la décision et l’explication. Une explication n’est pas un argumentaire. Si votre choix est fait, il n’y a pas à revenir dessus.

Ne dites pas
« Oui mais »

« Je dirais bien oui, mais c’est impossible parce que… »
Prenez vos responsabilités. Dire non systématiquement de cette manière est mauvais pour vos relations à long terme. De plus, c’est un aveu de manque de confiance en soi.

Ne cherchez pas
à être parfaite

Dire oui à tout, ce n’est pas toujours rendre service. Au contraire, vos proches tiennent avant tout à ce que vous soyez heureuse. Quitte à ne pas pouvoir rendre un service de temps en temps.



AU BONHEUR DES FORMES

ronde.jpg

 

À l’heure actuelle, il ne suffit pas d’être mince, élancée et grande pour être bien habillée. Les femmes de forte corpulence peuvent elles aussi être vêtues à la mode dans des vêtements pour femmes fortes tout en étant branchées.

Femme ronde ou femme forte, vous êtes à la recherche de vêtements à la mode en taille 46 et plus qui mettront en valeur vos formes généreuses ? Vous vous demandez comment afficher vos rondeurs et en faire un atout dans votre vie quotidienne ? Femme forte : être ronde et à la mode en même temps, c’est possible !
Vous pensez que parce que vous avez quelques kilos en trop, vous ne pouvez pas prétendre à vous habiller avec des vêtements à la mode ? L’époque des habits larges, sans forme et pas très sexy pour cacher les rondeurs est bien révolue. Place aux vêtements grande taille à la mode qui permettent à chaque femme forte de retrouver leur potentiel de séduction.
Il y a de nombreux magasins de vêtements pour femmes fortes qui ouvrent aujourd’hui leurs portes à la Réunion et ailleurs. Dans ce genre de boutiques, vous pouvez tout trouver, de la taille 46 à 60 et plus, dans des modèles différents, de tout âge et à tous les prix. Ce sont des vêtements dans lesquels on se sent bien dans ses rondeurs tout en étant belle, chic et à la mode. Vous y trouverez également des sous-vêtements pour femme forte classiques, sportifs, en dentelles, colorés et sexy.

En effet, même si une grande majorité de la population des villes est en surpoids, le physique des « rondes » n’est pas encore très bien ressenti dans notre société, ce qui fait que les femmes fortes sont encore fort complexées par leur physique.
D’où l’utilité de créer des marques, des styles de vêtements adaptés à ce type de physique pour que ces femmes puissent être à la fois à la mode, dans des vêtements adaptés, les rendant élégantes, sexy et branchées.
De plus, dans la vente de vêtements pour femmes fortes, vous y trouverez des vêtements tendances actuels pour le quotidien mais aussi des vêtements pour des occasions exceptionnelles.
Vêtements grande taille : trouvez des articles qui mettront votre silhouette en valeur.
Pour trouver un vêtement grande taille parfaitement adapté à votre silhouette et à votre tempérament, prenez le temps de déterminer votre type de morphologie. Vous avez des formes généreuses ? Ne cachez surtout pas vos atouts derrière des vêtements grandes tailles trop larges et faites ressortir vos rondeurs avec des lignes féminines. Vous avez plutôt des formes arrondies ? Choisissez des matières uniformément amples et légères.

Faites confiance à ces spécialistes des grandes tailles qui arriveront à mettre tout votre charme et votre beauté en valeur en créant des modèles aux coupes spécialement étudiées pour les femmes aux formes généreuses. Que ce soit en laine, coton, lin, microfibre, fibre extensible ou encore en soie, ces vêtements créés pour vous sauront vous valoriser tout en étant à la mode.



HOME STAGING

homestaging.jpg
Crise immobilière oblige, il faut aujourd’hui du temps pour vendre son bien mais le temps presse souvent. La Réunion n’échappe pas à ce recul des ventes. Le Home staging est un concept mode-déco venu des États-Unis qui permet de valoriser sa résidence pour séduire les acheteurs. Emma Mag vous en dit plus sur ce procédé.

C’est quoi en pratique ?

Le Home staging ou home styling consiste à relooker sa maison pour mieux la vendre. Par mieux la vendre, il faut entendre plus rapidement, et non pas plus chère. Et pour mieux vendre, il faut que les futurs visiteurs, en découvrant votre intérieur, se sentent déjà un peu comme chez eux. Donc on allège, on dépoussière et on dépersonnalise un maximum, pour que votre intérieur plaise au plus grand nombre.
Dans le Home Staging, votre intérieur ne doit refléter en aucun cas votre personnalité mais il doit être épuré pour convenir à tous les futurs acheteurs afin qu’ils puissent s’y projeter.

Les techniques

Il faut vraiment rester dans la neutralité la plus complète. On peut se permettre des touches de couleurs, mais à petite dose. Par contre, il est vivement déconseillé, même si c’est plutôt tendance, de peindre un mur en couleur. Mieux vaut opter pour le « tout blanc », par exemple, car les futurs acheteurs ne veulent pas forcément entreprendre de nouveaux travaux.

La première mission dans le Home Styling, est de vous occuper de votre extérieur. Car souvent, les acheteurs se font leur première impression sur le jardin et l’extérieur de la maison quand ils arrivent. Vous pouvez donner un petit coup de nettoyage à la façade et aux volets, ranger votre jardin, on rafraîchit la végétation et on tond la pelouse. Si vous manquez un peu de fleurs, optez pour les pots de fleurs à disséminer dans le jardin et à mettre à votre entrée.
Pour le garage, les consignes sont claires. On range et on lui rend sa fonction originelle : y garer sa voiture. On peut y laisser les outils rangés mais on retire les cartons d’affaires de bébé de vos enfants, qui sont peut-être aujourd’hui de grands ados.

À l’intérieur, la règle du Home styling, c’est grand ménage de printemps. On ne laisse pas de toiles d’araignées ni de traces de poussière. Votre intérieur doit être impeccable et doit laisser entendre que vous l’avez bien entretenu. Il convient également d’effectuer de petites réparations à faire : une porte qui ne ferme plus, une tuile à remettre, les petits trous dans les murs, un carreau cassé, une plainte décollée… toutes ces petites choses que l’on devait faire depuis des années.

Après le nettoyage et le bricolage, on désencombre les pièces. On optimise l’espace et on crée de l’espace de vie en se débarrassant du superflu (magazines, bibelots, photos souvenirs). On peut tout de même, décorer légèrement son intérieur pour le rendre plus chaleureux : en y mettant par exemple un grand miroir pour donner plus d’espace.

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?
La décision d’acheter ou non se fait généralement dans les 30 secondes qui suivent le début de la visite, et la décision tombe souvent dans la salle de séjour !



REEF CHECK

Donner de son temps…

faunecrabetrapze.jpg

À la Réunion, nous avons le privilège de jouir des joies de la mer et des récifs coralliens. Mais ces milieux marins sont fragiles et sans l’action d’association comme Reef Check et de nombreux bénévoles qui la composent, l’écosystème pourrait davantage souffrir. Zoom sur la Reef Check et son combat. La fondation Reef Check est une organisation internationale à but non lucratif dédiée à la conservation des récifs coralliens. Cette dernière a été fondée en 1996 par un docteur en biologie marine, Gregor Hodgson. Présente dans 80 pays, Reef Check est également implanté dans les DOM-TOM et particulièrement à la Réunion.
Reef Check vise à créer des partenariats entre des bénévoles sensibles à la préservation des récifs, le monde scientifique, les partenaires privés et publiques et les associations environnementales. Cette initiative partici-pative permet ainsi aujourd’hui dans le monde entier :
• de créer un réseau d’équipes de volontaires et réaliser chaque année des suivis de l’état de santé d’un récif,
• d’éduquer le public sur la vie de nos récifs et plus largement sur les menaces pesant sur les biocénoses marines,
• d’aider à une meilleure prise en compte des problématiques des récifs coralliens dans la gestion et l’aménagement des zones côtières et ce à échelle locale, régionale et internationale.

Les actions de Reef Check ont débuté à la Réunion en 2002, lorsque des scientifiques de l’ARVAM (Agence pour la Recherche et la VAlorisation Marines, Spécialiste du milieu naturel marin à La Réunion et dans l’Océan Indien), ont été conviés à réaliser des relevés Reef Check sur l’île d’Europa dans le sud du canal du Mozambique. Suite à cette expédition, dès 2003, l’ARVAM a pu compter sur l’appui de Quiksilver pour développer un premier réseau Reef Check à la Réunion concentré sur trois spots de surf.
Depuis, Reef Check Réunion a connu un grand succès et grâce aux bénévoles et au soutien constant de Quiksilver Fondation et des nouveaux partenaires (Crédit Agricole Réunion, Communes de Saint-Paul et de Saint-Leu, divers clubs de plongée). 17 stations Reef Check sont en activité à la Réunion (10 en pente externe et 7 en lagon). Pour les spots de surf de L’Étang Salé, de Saint Leu et de la passe de l’Ermitage, Reef Check  Réunion a déjà fêté ses 5 années de suivi ! Les résultats de ces relevés sont aujourd’hui intégrés chaque année au dossier de candidature des communes de Saint Paul et de Saint Leu au label de qualité des eaux Pavillon Bleu.

En parallèle du protocole Reef Check à La Réunion, les équipes de volontaires participent également au protocole Water Check. Ce programme consiste à réaliser un suivi de la qualité des eaux sur des spots de surf et des sites de plongée le long de la côte réunionnaise.

Chacun peut donc participer à ces actions écologiques, il n’y a jamais assez de bénévoles. (infos : harold.cambert@arvam.com ou www.reefcheck.fr)



RELAXATION Drôme et ESTHEC... |
une petite goutte d'anges |
MODELIGN :modélisme-patronn... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lee MasSaï
| Pierrette Soko
| Mouslim confection