HAUTE DÉFINITION

Haute définition

À l’heure où les bouquets de chaînes câblées proposent la haute-définition sur certains canaux, il convient d’éclaicir certains termes liés au vocabulaire high-tech. Que ce soit le Blu-ray ou du HD-DVD, Emma Mag fait le point sur ces supports technologiques avec un petit rappel concernant le téléchargement illégal…

Le Blu-ray
Blu-ray Disc est le nom donné à un successeur
du DVD. Basé sur un rayon laser bleu, contrairement au laser rouge utilisé pour les CD et les DVD, il permet
de stocker plus d’informations sur la même surface. C’est un format propriétaire de Sony, capable de stocker 50 Go de données. Il présente la même épaisseur que le DVD, mais la couche de protection transparente est plus fine, ce qui oblige les fabricants de médias à modifier sensiblement leur chaîne de production.

HD DVD
Lancé par NEC et Toshiba, le HD DVD est physiquement proche du DVD actuel (épaisseur de 0,6 mm pour le substrat et la couche de protection), mise à part l’utilisation d’un laser bleu. Il offre une capacité de 15 Go par face et par couche pour les médias en lecture seule, et de 20 Go pour les disques réinscriptibles.
En proposant une structure physique proche de celle du DVD, NEC et Toshiba visent une transition en douceur d’une technologie vers l’autre entre 2005 et 2010.

Performances, avantages… Capacité
Le HD DVD affiche une capacité de stockage en deçà de celle du Blu-ray.
En Double couche, le HD DVD atteint une capacité de stockage de données de 30 Go contre 50 pour le Blu-ray. Cette différence est due au fait que la couche d’enregistrement du premier soit 6 fois plus épaisse que celle du second. Autre facteur explicatif de cet écart de capacité, l’ouverture numérique (NA) utilisée par l’objectif du Blu-ray est plus grande que celle du HD-DVD. Ce faisant, le faisceau laser « Blu-ray » peut être dirigé avec plus de précision sur la surface du disque, donc inscrire davantage de données.

Vitesse
Pour la rapidité de lecture et d’écriture, le Blu-Ray
a aussi une longueur d’avance. Le débit acoustique et vidéo du Blu-Ray est d’au minimum 54 Mégabits par secondes contre 36,55 chez HD-DVD.

Petit rappel concernant la loi et le téléchargement
Que vous utilisez le Blu-ray ou le HD DVD, sachez qu’il est formellement interdit de télécharger vidéos et musiques sans autorisation. La loi Hadopi 2 (Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet), votée en septembre dernier, prévoit des sanctions à l’encontre des téléchargeurs pirates. Si un internaute est pris en train de télécharger illégalement, il recevra dans un premier temps un e-mail d’avertissement (la « recommandation »). En cas de récidive, il sera prévenu des risques qu’il encourt par lettre recommandée. Puis, s’il persiste dans son comportement, il sera sanctionné sous la forme d’une suspension de son abonnement à Internet pour une durée de trois mois à un an, assortie de l’impossibilité de souscrire un autre abonnement auprès d’un autre opérateur.
Ces nouvelles mesures sanctionnent non pas le délit de contrefaçon (sanctionné par le juge pénal), mais l’obligation pour l’internaute de veiller à ce que son accès à Internet ne soit pas utilisé pour méconnaître les droits de propriété littéraire et artistique (article L.335-12 du Code de la propriété intellectuelle). Un internaute téléchargeant des œuvres protégées peut toujours être poursuivi devant un juge correctionnel pour contrefaçon.
Il encourt, théoriquement, 300 000 euros d’amende et trois ans de prison.



Laisser un commentaire

RELAXATION Drôme et ESTHEC... |
une petite goutte d'anges |
MODELIGN :modélisme-patronn... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lee MasSaï
| Pierrette Soko
| Mouslim confection