LES LEDs

articleleds.jpg

Les LEDs ont envahi notre intérieur et notre jardin sous forme d’éclairage, mais aussi l’univers de la décoration. Économies d’énergie, nouveau désign… tout semble prédire que les LEDs seront les stars lumineuses des années futures. Phénomène de société.

À quoi servent les LEDs ?
Les LEDs ont une triple vocation : l’éclairage de balisage (de l’entrée d’une maison, par exemple), l’éclairage architectural (mise en valeur d’un bâtiment ou d’un jardin) et l’éclairage d’accentuation (pour éclairer tableau, bijou…). Elles s’utilisent surtout dans des applications d’ambiance car elles ne sont pas aujourd’hui suffisamment puissantes pour éclairer une pièce. Mais à voir la rapidité des progrès en cours, elles devraient bientôt sortir de leur rôle ludique pour intégrer tous les secteurs de l’éclairage.
Quel est leur atout principal ?
Outre leur longue durée de vie (35 ans) et leur faible consommation d’énergie (jusqu’à 95 % d’économies), les LEDs offrent un éclairage de couleur qui démultiplie les usages et les possibilités créatives. On peut faire varier la couleur sur un même luminaire, ce qui donne lieu à une multitude de produits amusants : projecteur pour habiller un mur en rouge, ampoule diffusant une touche bleutée, veilleuse diffusant une lumière jaune pour une chambre d’enfants…

Les LEDs sont-elles très utilisées aujourd’hui ?
Au regard de tout ce qui existe sur le marché, leur usage est encore limité. Mais elles sont chaque jour plus utilisées car cette technologie intéresse tous les fabricants. On trouve des LEDs partout sans le savoir : dans les téléphones portables, les phares de voitures, les lampes de poche, les feux de signalisation. Et on n’en est qu’aux balbutiements. À terme, la LED n’aura plus seulement un rôle esthétique à domicile. Elle remplacera peu à peu toutes les sources lumineuses traditionnelles.

Quelques idées déco de LEDs ?
Vous pouvez créer une ambiance lumineuse pour décorer votre table.
Vous êtes passionnée par la LED, ou tout simplement subjuguée par toutes ces couleurs au milieu de la table, vos convives seront comblés.
Du verre à cocktail lumineux à la flûte à champagne enchantée, en passant par le seau à vin ou le repose bouteille, ainsi que des bougies à LEDs évidemment.

Un bain chaud, des huiles essentielles, mais surtout un éclairage doux, tamisé aux couleurs de la LED. Une ambiance de rêve à la portée de toutes les bourses pour illuminer votre salle de bains. Prendre une douche en fin de journée n’aura jamais été aussi relaxant grâce à la douchette lumineuse à LED. Finis les réglages fastidieux de la bonne température de l’eau, grâce aux couleurs de la LED, la bonne température est rapidement trouvée. De plus, le pommeau de douche est terriblement écologique et économique !

Pour que votre enfant n’ait plus jamais peur du noir !
Les veilleuses ont une double utilité, elles peuvent être utilisées en balisage ; il devient alors possible de se lever la nuit sans allumer de gros éclairages et ainsi réaliser quelques économies supplémentaires. Ou bien pour faire passer des nuits paisibles à votre enfant grâce à la couleur douce de la LED.



MURS VÉGÉTAUX

articlemursvegetaux.jpg
Dans notre société ultra-polluée et paradoxalement de plus en plus sensible au problème environnemental, les plantes effectuent logiquement un retour en grâce, autant dans nos jardins que dans nos appartements. Les murs végétaux ont la cote, la green attitude est tendance !

Le principe
Le mur végétal se compose d’un cadre en bois ou en PVC dans lequel sont disposées plusieurs couches. Le principe repose sur une matière de feutre, appelée polyamide (certains prestataires proposent aussi la mousse de sphaigne), servant à la fois de support pour les racines et de réserve d’eau. Ce feutre est alimenté en eau via un système de pompage. Pas besoin donc d’avoir la main verte et de passer des heures à entretenir votre mur ! Il faut simplement être à l’écoute de ses besoins en comprenant bien son fonctionnement.
Un coin de nature luxuriante à la maison
Un mur végétal peut contenir en moyenne 45 plantes différentes au m2. C’est donc une véritable œuvre d’art botanique, généreuse et verdoyante, que vous aurez le plaisir d’admirer chez vous ! Vous pouvez même y disposer des plantes aromatiques pour parfumer vos petits plats.
Avoir un coin verdoyant qui sent bon la nature… c’est le rêve de beaucoup de personnes qui, à défaut de place, sont souvent obligées d’y renoncer. Les murs végétaux permettent de pallier ce manque. Ils peuvent être aussi bien conçus à l’extérieur qu’à l’intérieur. En extérieur, le choix des plantes est plus fourni et les contraintes moins importantes. À l’intérieur, le besoin en lumière est important, votre mur se sentira donc bien à côté d’une varangue. Sinon les lumières artificielles sont une solution, mais gare à la consommation d’énergie !

Une action de développement durable
S’il est tendance, le mur végétal est aussi utile et recèle de nombreux atouts. Il permet d’abord une meilleure régulation thermique et hygrométrique de votre habitat. C’est aussi un bon moyen de purifier l’air de vos pièces, grâce au pouvoir dépolluant de nombreuses plantes qui vont ainsi absorber et digérer les composants nocifs émanant des solvants, peintures, isolants…

Mais ce petit coin de nature est aussi ludique pour vous ou vos enfants : c’est toute la vie d’un écosystème qui se déroule sous vos yeux. Pas de gaspillage d’eau non plus ! Elle est réintégrée dans le circuit si elle n’est pas utilisée, et complétée par des engrais écologiques.

Si vous ne disposez pas de surface importante pour concevoir un mur végétal entier, vous pouvez selon le même principe, opter plus modestement pour un tableau végétal ou un jardin vertical qui feront sensation dans votre intérieur.



REEF CHECK

Donner de son temps…

faunecrabetrapze.jpg

À la Réunion, nous avons le privilège de jouir des joies de la mer et des récifs coralliens. Mais ces milieux marins sont fragiles et sans l’action d’association comme Reef Check et de nombreux bénévoles qui la composent, l’écosystème pourrait davantage souffrir. Zoom sur la Reef Check et son combat. La fondation Reef Check est une organisation internationale à but non lucratif dédiée à la conservation des récifs coralliens. Cette dernière a été fondée en 1996 par un docteur en biologie marine, Gregor Hodgson. Présente dans 80 pays, Reef Check est également implanté dans les DOM-TOM et particulièrement à la Réunion.
Reef Check vise à créer des partenariats entre des bénévoles sensibles à la préservation des récifs, le monde scientifique, les partenaires privés et publiques et les associations environnementales. Cette initiative partici-pative permet ainsi aujourd’hui dans le monde entier :
• de créer un réseau d’équipes de volontaires et réaliser chaque année des suivis de l’état de santé d’un récif,
• d’éduquer le public sur la vie de nos récifs et plus largement sur les menaces pesant sur les biocénoses marines,
• d’aider à une meilleure prise en compte des problématiques des récifs coralliens dans la gestion et l’aménagement des zones côtières et ce à échelle locale, régionale et internationale.

Les actions de Reef Check ont débuté à la Réunion en 2002, lorsque des scientifiques de l’ARVAM (Agence pour la Recherche et la VAlorisation Marines, Spécialiste du milieu naturel marin à La Réunion et dans l’Océan Indien), ont été conviés à réaliser des relevés Reef Check sur l’île d’Europa dans le sud du canal du Mozambique. Suite à cette expédition, dès 2003, l’ARVAM a pu compter sur l’appui de Quiksilver pour développer un premier réseau Reef Check à la Réunion concentré sur trois spots de surf.
Depuis, Reef Check Réunion a connu un grand succès et grâce aux bénévoles et au soutien constant de Quiksilver Fondation et des nouveaux partenaires (Crédit Agricole Réunion, Communes de Saint-Paul et de Saint-Leu, divers clubs de plongée). 17 stations Reef Check sont en activité à la Réunion (10 en pente externe et 7 en lagon). Pour les spots de surf de L’Étang Salé, de Saint Leu et de la passe de l’Ermitage, Reef Check  Réunion a déjà fêté ses 5 années de suivi ! Les résultats de ces relevés sont aujourd’hui intégrés chaque année au dossier de candidature des communes de Saint Paul et de Saint Leu au label de qualité des eaux Pavillon Bleu.

En parallèle du protocole Reef Check à La Réunion, les équipes de volontaires participent également au protocole Water Check. Ce programme consiste à réaliser un suivi de la qualité des eaux sur des spots de surf et des sites de plongée le long de la côte réunionnaise.

Chacun peut donc participer à ces actions écologiques, il n’y a jamais assez de bénévoles. (infos : harold.cambert@arvam.com ou www.reefcheck.fr)



RELAXATION Drôme et ESTHEC... |
une petite goutte d'anges |
MODELIGN :modélisme-patronn... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lee MasSaï
| Pierrette Soko
| Mouslim confection